11 février 2007

Langage et communication

Comme annoncé dans ma "chronique" lors de la dernière journée Polart, je continue mon début de chemin vers les SIC (Sciences de l'Information et de la Communication, selon l'insider Daniel Bougnoux, dans Introduction aux sciences de la communication, La Découverte, coll° Repères, 2ème édition, 2001. A Paris 8 on dit aussi Infocom - quel usage, de ce terme, dehors?).
Dans le Bougnoux, je lis, au détour d'une introduction : "Mais si la communication est coextensive à nos formes de vie, si vivre c'est communiquer [souligné par l'auteur], comme l'ont très justement posé en principe Bateson et ses disciples, il faut distinguer entre les registres et tracer des frontières sémiotiques, pragmatiques, médiatiques [...]" (p. 11).
Molière : il faut manger pour vivre, et non vivre pour manger.
Benveniste : avant de servir à communiquer, le langage sert à vivre.

C'est pourquoi je note aussi, annoncée sur la liste de la Société des Anglicistes, cette annonce, qui pose bien certains termes et dessine certains contextes :

Prochaine conference scientifique de Telecom Paris
Pourquoi l'etre
humain communique-t-il ?

par Jean-Louis Dessalles,
enseignant-chercheur
14 fevrier 2007 - 18h30 - amphi Emeraude / Telecom
Paris

Les etres humains ont un comportement unique dans la nature. Ils
donnent spontanément des informations a qui veut bien les ecouter. Pourtant,
dans le monde darwinien dans lequel notre espece est nee, les etres se
preoccupent avant tout de leur propre survie. Sachant que la reproduction est un
jeu a somme constante, pourquoi descendons-nous d'individus qui ont donne des
informations a leurs concurrents ? Les simulations informatiques permettent de
tester les hypotheses. Elles suggerent que le langage n'est pas une forme de
cooperation, mais une forme de competition "publicitaire" par laquelle les
individus affichent certaines qualites cognitives et
sociales. Cette perspective biologique nous permet
de jeter un regard
nouveau sur l'emergence non anticipee du Web ou le phénomene des blogs.

Pour vous inscrire : www.enst.fr/conf-vip/
Paris Telecom
Ecole Nationale Superieure des Telecommunications 46 r. Barrault 75013 Paris-
France Metro Corvisart

Quand la science pense le social (par le pourquoi, d'ailleurs). Et l'ingénierie, le culturel.
La société contemporaine pensée par le discours des télécommunications.
Reste, pour moi en tout cas, à mieux mesurer l'importance de ce discours parmi ceux qui déterminent le présent idéologique. Quel poids et quel réseau d'influence, par exemple, par rapport à l'économisme, ou au management.

5 commentaires:

Serge Martin a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Serge Martin a dit…

Tes remarques, Claire, visent on ne peut plus juste. Sais-tu que ce type de discours tient le haut du pavé dans l'Education nationale s'agissant de l'apprentissage de la lecture. Il faut entendre un certain Stanislas Dehaene, professeur au Collège de France s'il vous plaît, parler de cet apprentissage avec un schéma du cerveau - bien évidemment en vidéo-projection...- et un discours d'escorte qui reproduit fidèlement les conceptions que tu rapportes, pour comprendre où nous en sommes... Un récent rapport (je ne l'ai pas lu mais la presse s'en est fait l'écho) du Comité national consultatif d'éthique mettait en garde contre l'eugénisme à propos du développement inconsidéré des tests sur l'embryon pendant la grossesse. Ce même comité devrait également aller observer les théories du langage de maints chercheurs qui empochent la quasi totalité des crédits de recherche aujourd'hui puisqu'ils émargent tous au réductionnisme communicationnel qui a une ambition totalitaire. Mais au fond, comme dit Henri Meschonnic: le signisme dure depuis au moins 2000 ans. Ce n'est pas une raison pour dire "amen".

MiB a dit…

Cette idée que l'être humain communique spontanément avec son semblable, pourquoi ça ne marche pas avec ma chef de service ?

Anonyme a dit…

je ne suis pas accroc à ce point d'actualité pour être de " tout le monde", et "tout le monde" ça n'est pas plus une référence que les références de Paris.
Très amicalement.A.

GD a dit…

"Pourquoi l'etre
humain communique-t-il?"

Pourquoi? pourquoi? pourquoi? J't'en pose, moi, des questions? Toujours la causalité qui bouzille la moindre tentation d'essai de penser l'humain comme un devenir.