01 mai 2008

L'AFFAIRE "SYLVAIN GOUGUENHEIM" A L'ENS LSH (Lyon) : HISTOIRE, RECRITURE, IDEOLOGIE ET XENOPHOBIE

Je me fais le relais du courrier que je reçois aujourd'hui, 1er mai 2008 : un beau cas historiographique d'hypercivilisationnisme et ses conséquences idéologiques.
Mercredi 30 avril : Le point sur l'Appel des enseignants, chercheurs, personnels, élèves et anciens élèves de l'ENS LSH

Mercredi 30 avril 2008,

L'appel lancé lundi 28 avril par les enseignants, chercheurs, personnels, élèves et anciens élèves de l'ENS LSH rencontre un très large écho. Nous vous transmettons la liste des 100 premiers signataires.
Dans le souci de préserver autant que possible la sérénité pédagogique et la réputation scientifique de l'Ecole, le texte de cet appel et la liste des signataires sont transmis aujourd'hui mercredi 30 avril aux médias qui ont relayés cette affaire. Il s'agit de réaffirmer fermement et collectivement que l'ouvrage de Sylvain Gouguenheim a été découvert avec stupeur par l'ensemble de ses collègues et étudiants de l'ENS LSH, sans qu'à aucun moment, dans aucun des lieux collectifs habituels du travail universitaire (séminaire de recherche, journée d'études, colloque) son auteur n'ait fait état de sa recherche en cours sur «les racines grecques de l'Europe chrétienne». Vis-à-vis des élèves, des enseignants, des chercheurs, des anciens élèves, mais vis-à-vis également des candidats aux concours d'entrée de cette Ecole, Sylvain Gouguenheim a commis, au minimum, une faute, qui procède d'un grave manquement aux principes fondamentaux de la déontologie universitaire.
Dans un souci d'information et pour que chacun puisse prendre la mesure de l'émoi provoqué par cet ouvrage, nous vous indiquons ci-dessous une série de liens vers des articles ou des tribunes -favorables ou défavorables - parus dans la presse nationale et internationale à propos de cette affaire :

Libération du 30 avril 2008 :
http://www.liberation.fr/culture/323911.FR.php
http://www.liberation.fr/rebonds/323893.FR.php
http://www.liberation.fr/culture/livre/323869.FR.php

Télérama du 30 avril 2008 :
http://www.telerama.fr/idees/polemique-autour-d-un-essai-sur-les-racines-de-l-europe,28265.php
http://www.telerama.fr/idees/landerneau-terre-d-islam-par-alain-de-libera,28252.php

International Herald Tribune du 28 avril 2008 :
http://www.iht.com/articles/2008/04/28/europe/politicus.php?page=1

La République des livres (blog de Pierre Assouline), 27 avril 2008 :
http://passouline.blog.lemonde.fr/2008/04/27/laffaire-aristote-chronique-dun-scandale-annonce/

Suite à notre appel du 28 avril, nous sommes toujours dans l'attente d'une réponse de la part de Sylvain Gouguenheim. Dès qu'elle nous parviendra - si elle nous parvient - nous vous la transmettrons bien sûr immédiatement.
Dans l'attente de cette réponse, vous pouvez consulter l'intégralité de l'entretien que Sylvain Gouguenheim a accordé au Monde des livres le 25 avril 2008 :

http://www.lemonde.fr/livres/article/2008/04/24/on-me-prete-des-intentions-que-je-n-ai-pas_1037824_3260.html?xtor=RSS-3260

Pour conclure, nous voudrions encourager les destinataires de cet appel à prendre connaissance du contenu de l'ouvrage Aristote au Mont Saint-Michel. Les racines grecques de l'Europe chrétienne (Seuil, coll. «L'Univers historique», 2008). Merci de diffuser cet appel aussi largement que possible, en particulier en direction des anciens élèves de l'Ecole.






Appel des enseignants, chercheurs, personnels, élèves et anciens élèves de l'ENS-LSH

1- Un enseignant de l'ENS-LSH, M. Sylvain Gouguenheim, professeur d'histoire médiévale, vient de faire paraître dans la collection «L'Univers historique» au Seuil un ouvrage, Aristote au Mont Saint-Michel. Les racines grecques de l'Europe chrétienne, qui entreprend de réviser l'idée d'une participation du monde islamique à l'élaboration des savoirs en Europe à l'époque médiévale. Les assises méthodologiques et les thèses de ce livre sont discutables et actuellement discutées par la communauté des spécialistes de cette période, historiens et philosophes (voir l'article de Julien Loiseau et Gabriel Martinez-Gros, paru dans Le Monde des livres du 25 avril 2008, ceux d'Alain de Libéra et d'Hélène Bellosta dont des extraits ont été publiés dans ce même numéro). Dans un souci d'information, nous avons joint également à ce dossier documentaire les articles favorables de Roger Pol-Droit (Le Monde des Livres, 4 avril 2008) et de Stéphane Boiron (Le Figaro, 17 avril 2008).

2- Il est tout à fait légitime qu'un chercheur puisse défendre et faire valoir son point de vue, surtout lorsque celui-ci est inattendu et iconoclaste ; il appartient alors aux spécialistes de répondre à ses arguments et de les contester le cas échéant. C'est ce que font les collègues dont nous avons reproduit les contributions dans le dossier ci-joint (PDF). Nous appelons d'ailleurs à prolonger ce débat intellectuel dans des journées d'études qui seront organisées à l'ENS LSH à l'automne 2008.
Malheureusement, l'affaire semble bien dépasser la simple expression de thèses scientifiques. L'ouvrage de Sylvain Gouguenheim contient un certain nombre de jugements de valeur et de prises de position idéologiques à propos de l'islam ; il sert actuellement d'argumentaire à des groupes xénophobes et islamophobes qui s'expriment ouvertement sur internet. Par ailleurs, des passages entiers de son livre ont été publiés sur ces blogs, au mot près, plusieurs mois avant sa parution.
On trouve également sur internet des déclarations qui posent question, signées «Sylvain Gouguenheim» (commentaire sur le site Amazon, 16 avril 2002) ou «Sylvain G.» (site Occidentalis, 8 novembre 2006). Bien évidemment, et nous en sommes parfaitement conscients, rien de ce qui circule sur internet n'est a priori certain, mais, au minimum, ces points méritent une explication et, le cas échéant, une enquête approfondie. Nous ne sommes pas du tout convaincus par les arguments fournis par Sylvain Gouguenheim au Monde des livres («J'ai donné depuis cinq ans [...] des extraits de mon livre à de multiples personnes. Je suis totalement ignorant de ce que les unes et les autres ont pu ensuite en faire»).

3- L'ENS-LSH, institution laïque, républicaine et humaniste, à laquelle Sylvain Gouguenheim appartient et dont il tire pour bonne part sa légitimité, ne peut, par son silence, cautionner de telles déclarations.
- Nous, enseignants, chercheurs, élèves et anciens élèves de l'Ecole normale supérieure Lettres et sciences humaines, affirmons solennellement que les prises de position idéologiques de Sylvain Gouguenheim n'engagent en rien les membres de son Ecole.
- En nous gardant des querelles corporatistes, des conflits de personnes et des récupérations de tous ordres, nous souhaitons réaffirmer avec force notre attachement à la nécessaire distinction entre recherche scientifique et passions idéologiques.
- Nous demandons une enquête informatique approfondie sur les points évoqués plus haut.
- Nous demandons que toutes les mesures nécessaires soient prises afin de préserver la sérénité pédagogique et la réputation scientifique de l'ENS LSH.

Afin que chacun puisse être informé des enjeux de cette affaire et se forger sa propre opinion, il est important que cet appel soit diffusé le plus rapidement et le plus largement possible, accompagné de sa pièce jointe (PDF). Ce texte est envoyé aujourd'hui lundi 28 avril à tous les enseignants et élèves de l'ENS LSH. Merci de le faire circuler, en particulier en direction des anciens élèves.
Pour témoigner de votre soutien et pour relayer cet appel, merci d'écrire à petition@ens-lsh.fr en indiquant vos noms, prénoms et fonctions (enseignant/e, enseignant/e-chercheur/e, chercheur/e, élève, auditeur/trice, ancien/ne élève, etc.).
Liste des 100 premiers signataires :

Abbès Makram (MC Etudes arabes, ENS LSH)
Abécassis Frédéric (MC Histoire, ENS LSH)
Allais Pascal (Ingénieur de recherche, Laboratoire Triangle, ENS LSH)
Al-Matary Sarah (ancienne élève, Lettres modernes 2000, ATER Université Lyon 2)
Angaut Jean-Christophe (MC Philosophie, ENS LSH)
Auclerc Benoît (Agrégé répétiteur, littérature française, ENS LSH)
Autin Gauthier (ancien élève, philosophie 1997, ATER Université de Franche-Comté)
Azoulay Vincent (ancien élève, Histoire 1993, MC Université Paris-Est Marne-la-Vallée)
Babou Igor (MC Information-Communication, ENS LSH)
Balmer Yves (PRAG, Musique et Musicologie, ENS LSH)
Barthélémy Pascale (MC Histoire, ENS LSH)
Benaini Samia (auditrice Philosophie, ENS LSH)
Bentouhami Hourya (ancienne élève, philosophie 2000, doctorante, Université Paris 7).
Biard Joël (ancien élève, philosophie 1972 PU Université de Tours)
Bonzon Anne (ancienne élève, Histoire 1984, MC Lille 3)
Briquet Jean-Louis, (ancien élève, Lettres modernes 1982, Directeur de recherche CNRS)
Brun Christophe (ancien élève, Histoire 1988, enseignant Histoire - Géographie, Créteil)
Carton-Vincent Alison (élève ENS LSH, 4ème année, Etudes Italiennes)
Cassagnau Laurent (MC Etudes germaniques, ENS-LSH)
Chamayou Grégoire (ancien élève, philosophie 1997, chercheur Institut de France)
Charbonnier Pierre (élève ENS LSH, 4ème année, philosophie)
Chareix Fabien (ancien élève, Philosophie 1991, MC Université Paris 4)
Chassain Adrien (élève ENS LSH, 1ère année, Lettres modernes)
Confavreux Joseph (ancien élève, Histoire 1994)
Cusset François (ancien élève, Lettres modernes 1988)
Dayre Eric (PU de Littérature Générale et Comparée, ENS-LSH)
De La Porte des Vaux Xavier (ancien élève, Lettres modernes 1995)
Defer Johann (élève ENS LSH, 4ème année, Littérature française)
Deliau-Lagrée Jacqueline (ancienne élève, Philosophie 1965, PU Université Rennes 1 ; veuve de Michel Lagrée, historien et ancien élève de l'Ecole)
Descendre Romain (MC Etudes italiennes, ENS LSH)
Detrez Christine (MC Sociologie, ENS LSH)
Deville-Fradin Valentine (auditrice Etudes théâtrales, ENS LSH)
Doganis Basile (MC, Langue et civilisation japonaises, ENS-LSH)
Dollé Thomas, (élève ENS LSH, M1 sociologie)
Douki Caroline (ancienne élève, Histoire 1985, MC Université Paris 8)
Dubois, Christian (ancien élève, Philosophie 1981, Professeur de chaire supérieure, Dijon)
Dufaux Frédéric (ancien élève, Géographie 1984, MC Paris 10)
Duhamelle Christophe (ancien élève, Histoire 1985, MC Université d'Amiens)
Faivre Laetitia (élève ENS LSH, Etudes germaniques)
Fischbach Franck (ancien élève, philosophie 1987, PU Toulouse 2)
Foa Jérémie (ancien élève, Histoire 1998, ATER Université Clermont-Ferrand 2)
Fournel Jean-Louis (ancien élève, Etudes italiennes 1979, PU Université Paris 8, Président du collectif «Sauvons l'Université»)
Franceschelli Sara (MC Epistémologie et histoire des sciences, ENS LSH)
Gallard Pierre-Yves (élève ENS-LSH, Lettres Modernes)
Gautheron Marie (PRAG, Section Arts, ENS LSH)
Gerbier Laurent (ancien élève, philosophie 1991, MC Université de Tours)
Gleize Jean-Marie (PU Littérature française, ENS LSH)
Gobille Boris (MC Science politique, ENS LSH)
Grellard Christophe (ancien élève, philosophie 1994, MC Université de Paris 1)
Henri-Panabiere Gaële (docteure, Sociologie, GRS - ENS LSH)
Insergueix Andréa (élève ENS LSH, Sociologie)
Jourde Michel (MC Littérature française, ENS LSH)
Kolesnik Delphine (MC Philosophie, ENS-LSH)
Lahire Bernard (PU Sociologie, ENS LSH)
Lambert Edwige (Ingénieur d'études, ENS LSH)
Larre David (ancien élève, Philosophie 1993, ATER)
Le Marec Joëlle (PU Information-Communication, ENS LSH)
Le Meur Chloé (élève ENS LSH, Lettres Modernes)
Lejosne-Guigon Renaud (élève ENS LSH, Lettres modernes)
Lemire Vincent (PRAG, responsable du suivi pédagogique des élèves, ENS LSH)
Lenormand Marc (élève ENS LSH, Etudes Anglophones)
Leval-Duché Boris (élève ENS LSH, Histoire)
Litvine Alexis, (élève ENS LSH, Histoire)
Loyer Emmanuelle (ancienne élève, Histoire 1987, PU Sciences Po)
Luchtmeier Eva (AMN Etudes germaniques, ENS-LSH)
Maître Anne (Responsable des Fonds slaves, Bibliothèque ENS LSH)
Mansouri Wided (Lectrice en Arabe, ENS LSH)
Marmande Francis (ancien élève, Lettres modernes 1966, PU Université Paris 7)
Martin Sylvie (PU Etudes slaves, ENS LSH)
Massit-Folléa Françoise (PRAG Sciences de l'information et de la communication, ENS LSH)
Mazeau Guillaume (ancien élève, Histoire 1995, enseignant au lycée Béhal de Lens)
Miard-Delacroix Hélène (PU Etudes germaniques, ENS LSH)
Minard Philippe (ancien élève, Histoire 1982, PU Université Paris 8 – EHESS)
Moioli Aurélie (élève ENS LSH, Lettres modernes)
Montel Elise (élève ENS LSH, Etudes italiennes)
Moreau Pierre-François (PU Philosophie, ENS LSH)
Naya Emmanuel (MC Lettres modernes Université Lyon 2, UMR 5037)
Ottaviani Didier (MC Philosophie, ENS LSH)
Pignot Manon (ancienne élève, Histoire 1998, ATER Paris 10)
Regard Frédéric (PU Etudes anglophones, ENS LSH)
Regnard-Drouot Céline (ancienne élève, Histoire 1997, MC Aix-Marseille 1)
Reguig-Naya Delphine (ancienne élève, Lettres modernes1995, MC Université Paris IV)
Renault Emmanuel (MC Philosophie, ENS LSH)
Reverdy Anne (auditrice ENS LSH, M2 Littérature française)
Rollinger Gaëlle (élève ENS LSH, Section Arts)
Saïdi Samantha (Ingénieur d'études, Laboratoire Triangle, ENS LSH)
Salmon Marie (auditrice Philosophie, ENS LSH)
Sarfati-Lanter Judith (ancienne élève, Lettres modernes 1997, ATER Université Bordeaux 3)
Senellart Michel (PU philosophie, ENS-LSH)
Sibertin-Blanc Guillaume (ancien élève, Philosophie 1998, ATER Lille 3)
Tanon Fabienne (MC, Chargée du suivi pédagogique des élèves étrangers, ENS LSH)
Tissier Jean-Louis (ancien élève, Géographie 1968, PU Paris 1)
Toubert Victor (élève ENS LSH, Philosophie)
Traversier Mélanie (ATER Histoire, ENS LSH)
Van den Avenne Cécile (MC Sciences du langage, ENS LSH)
Verger Mathias (élève ENS LSH, Lettres modernes)
Vincent Julien (ancien élève, Histoire 1995, ATER Université Paris 8)
Vogel Marie (MC Sociologie, ENS LSH)
Wang Frédéric (MC Etudes chinoises, ENS LSH)
Wittmann David (ancien élève, Philosophie 2000, AMN Université de Tours)
Wluczka Amélie (élève ENS LSH, Histoire)
Zancarini Jean-Claude (PU Etudes italiennes, ENS LSH)

8 commentaires:

Anonyme a dit…

Le premier qui dit la vérité...!
En quoi la thèse de goughenheim est-elle contraire à la vérité historique ? Il reste à tous ces bons apotres à le démontrer. En quoi Socrate est-il coupable?C'était plus facile de le condamner à mort,hélas aujourd'hui ce n'est plus possible!

Michelle a dit…

Loin d'être une historienne bien qu'aimanr les ouvrages historiques ,
Il semble que le sujet traité soit très pointu que seuls des spécialistes "spécialistes" peuvent analyser , je doute que tous les signataires de l'appel le soient et surtout qu'ils aient lu l'ouvrage concerné .Où est le manque d'honnèteté ?

Anonyme a dit…

Bonjour. Je suis prof d'histoire dans le secondaire (recalé du concours de l'ENS-Lyon). Je ne suis pas médiéviste mais je suis assez atterré par le tour que prend cette affaire. Ce livre de M. Gouguenheim n'est-il pas une une excellente occasion de lancer un débat historiographique fécond au lieu de s'invectiver? Si ce chercheur n'aime pas les musulmans, c'est affaire de conviction personnelle. Va-t-on brûler les thèses des années 60-70 parce que ceux qui les écrivaient étaient marxistes ou marxisants? Pour le fond, ne peut-on imaginer plusieurs pôles de redécouverte d'Aristote en Europe médiévale? Sans éliminer le circuit arabo-musulman, ne peut-on le réévaluer? N'aurait-on pas trop attribué aux Arabes? Reste à savoir s'il est raisonnable de trop en faire dans l'autre sens.

Ndoshta a dit…

Confortable pour les uns, inconfortable pour les autres, il faut reconnaître que Gouguenheim est choquant et se démarque de la moyenne en tant qu'historien : il relate l'histoire, alors que tant d'autres la refont. C'est vrai qu'il est anti-corporatiste en trahissant ces derniers.
Personnellement, je ne m'en plains pas...

G. Omnes a dit…

Utiliser la voie de la pétition contre le contenu d'un livre qui ne contient ni injures, ni appel à une quelconque violence est tout à fait scandaleux. Des intellectuels qui chassent en meute, ça évoque de sinistres souvenirs. Si on n'est pas d'accord avec le contenu d'un livre on s'arrange pour en diffuser des critiques, les moyens ne manquent pas.

Anonyme a dit…

Bel exemple de probité intellectuelle: quand on a pas d'argument on peut au moins jetter le discrédit en lançant une pétition.
Vous avez des arguments? Alors exposez-les! Eussiez-vous dix mille signatures à faire valoir que cela n'ajouterais pas un iota de valeur à votre démarche digne de la "bonne" époque staliniste.

Naibed a dit…

De la même façon que les journaleux et les thuriféraires du faussaire Charles Enderlin ont agi comme une bande de chacals en pétitionnant contre ...une décision de justice !

Une décision de la Cour d'Appel de Paris, pourtant impeccablement motivée, qui relaxait Philippe Karsenty, directeur de Media-Ratings, poursuivi pour diffamation par France 2 et Charles Enderlin,

La Cour ayant montré qu'il n'y avait pas volonté de nuire, et que les accusations de qualifiant de « faux reportage », de « supercherie » et d’« imposture médiatique » les images controversées de « la "mort" de Mohamed al-Dura » étaient très largement fondées.

Minables journaleux et minables histrions, même combat !

Anonyme a dit…

Encore une preuve que la chasse aux sorcières et que l'imbecillité de certains milieux "intellectuels" n'ont pas disparu.... Faire une pétition aussi stérile c'est à dire sans amorcer aucun débat fertile ni contre-arguments montre bien le niveau actuel de l'université française et de ses soi-disant penseurs à commencer par Alain de Libera